AGENDA Expos Vernissage

Exposition "Les chants des Vallons" par Misha Sydorenko au Fonds de l'Ermitage à Garches

Samedi 26 juin 2021


ATTENTION 
 Evénement terminé !


 

Lieu : Fonds de l'Ermitage 92380 Garches
Horaires : 17H - 20H
Tarif : UNIQUEMENT SUR INVITATION

Exposition "Les chants des vallons" de MISHA SYDORENKO

Je suis heureuse de vous accueillir pour ce XXVII événement de l'Ermitage sous le signe des arts et des lettres et de l'art de vivre à la française. En cette période de sortie du confinement du au coronavirus, Juste quelques mots de rappel sur notre identité, tout d'abord c'est l'art anthropocène qui nous anime, sa vigilance écologique nous alerte sur la menace que l'homme s'adresse à lui-même. Ensuite, c'est l'esprit des salons, qui nous habite, ici se cultiver, c'est faire un exercice d'admiration, de sympathie intérieure loin de la critique froide.Après cette pandémie due à la crise écologique, nous devrons nous aussi muter, inventer d'autres façons d'être au monde, plus conscientes d'être totalement intégrées à la nature et à l'autre…
Martine BOULART
Présidente du Fonds de l'Ermitage


ENTRETIEN
Martin Boulart reçoit Misha Sydorenko à l'Ermitage
J'ai rencontré l'ukrainien français de cœur, Misha, il y a un an et notre accord sur les fonda- mentaux de la poésie en peinture a été immédiat. Tous les deux nous sommes habités par ce poème de Baudelaire sur l'invitation au voyage : « Ici tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté ». Tous les deux nous ressentons la nostalgie du siècle d'or de la peinture française, avant 1950, montrant bien que l'âme de la France est d'abord un patrimoine historique, un trésor commun.
Tous les deux nous souhaitons faire vivre ce passé en le rendant plus proche, l'automne sera toujours l'automne…

J'ai été touchée par sa profondeur pour mêler nature et mythologie et j'ai tout de suite pensé à Lucrèce décrivant le bonheur comme une absence de trouble. Misha est un observateur de sa réalité interne, Il dessine d'abord en cherchant la composition, pose une couche d'aquarelle translucide, puis par ajouts successifs de pigments et de cristaux de dammar, il avance vers l'inconnu de façon à la fois sensuelle et perfectionniste. Ce travail est lent pour arriver au résultat
qui le satisfait, pour s'évader de la banalité et créer un monde dans lequel il aime vivre.
Le dessin s'efface derrière la peinture. Sa famille picturale est l'impressionnisme teinté de romantisme, il peint des paysages oniriques, des rêves de femmes, des lieux de mémoire de l'enfance, chargés d'émotions et d'affectivité, la puissance de ses images agit sur notre cœur.
Ce n'est pas un expressionniste, il est à la recherche d'un monde idéal. Tout véritable artiste poursuit le même but, affirmer l'âme humaine.

Quelle est la connivence qui t'a conduit vers l'Ermitage ? En quoi ton exposition "Les Chants des Vallons" révèle-t-elle l'esprit des Vallons ?
Je me permets de dire que grâce aux rencontres culturelles de l'Ermitage mises en scène par toi, le salon français continue à vivre ici, les talents se rencontrent, des échanges multi- disciplinaires prennent leur place. Je suis très honoré d'exposer dans ce bel endroit où tu favorises les dialogues culturels Je me permets de dire que grâce aux rencontres culturelles de l'Ermitage mises en scène par toi, le salon français continue à vivre ici, les talents se rencontrent, des échanges multi- disciplinaires prennent leur place. Je suis très honoré d'exposer dans ce bel endroit où tu favorises les dialogues culturels J'ai continué à travailler sur la mythologie des Vallons en représentant Niké, Daphné, Écho et Narcisse, Léda, Pan et nymphe, Vénus, la Licorne, Diane, La muse… J'ai aussi réalisé les représentations allégoriques de l'automne et de l'été…J'ai découvert l'Ermitage notamment grâce à David Daoud, cet artiste a peint une image qui est incluse dans mon texte sur « La Ville Lumière », écrite spécialement pour l'Anthologie d'art contemporain ukrainienne.

Qui es-tu aujourd'hui? Quel est le fil rouge de ta vie ?
Quel était ton rêve d'enfant ? Quel trait de caractère éclaire ton œuvre ?
Je peux dire que je vis mon rêve finalement à Paris… J'ai grandi dans une famille artistique. Mon père est collectionneur d'art, ainsi que restaurateur et peintre. Ma mère écrit de la poésie. Notre maison était comme un musée. Alors l'art a toujours été une chose naturelle pour moi. Je ne peux pas imaginer la vie sans art. Enfant, j'ai posé mon petit chevalet près de mon père et j'ai commencé à peindre. Mon parrain habite à Saint Petersburg et lui aussi est peintre et historien d'art. Grâce à lui j'ai découvert l'art dans les grandes collections de Palmyre. Et grâce à eux deux, j'ai compris ce que c'est que d'être un artiste. Pour moi il faut que l'art donne de l'espoir. Je crée un monde dans laquelle j'aime vivre, un monde libéré du ressentiment et de la décadence.

Quelle est ta filiation artistique ? Quelles sont tes références philosophiques ?
Les fresques de Pompéi qui j'ai eu de la chance voir enfant, notamment la palette remarquable de la Villa des Mystères. Gustave Moreau, le père de l'art contemporain, avec sa déification de la réalité, reste toujours dans mon cœur.
Claude Monet, avec sa lumière et sa technique sensible dans son expressivité.
Je ne peux pas résister à l'intimité et à la richesse de la palette de Pierre Bonnard.
Eugène Leroy m'enchante avec son geste et son travail sur la matière.
Zao Wou Ki aussi avec sa poétisation de la réalité… Également « Éternel retour » de Nietzsche, ainsi que ses pensées sur Dionysos et Apollon dans l'art. Les pensées de Martin Heidegger à propos de l'origine de l'œuvre d'art. Enfin « Mystère d'Ariane » de Gilles Deleuze, notamment l'idée de la double affirmation…


" MISHA SYDORENKO OU LES FIÈVRES DE L' ÉTENDUE "
Misha Sydorenko, hanté de pure peinture, s'étourdit de couleurs, de corps et de lumière.
Il se nourrit de paysages sublimés. Il peint des rêves de chair et de vive mémoire. Il aime les clartés assourdies, affolées et vi- brantes. Il creuse sans fin l'in- time, le sacral et le charnel, quand les regards et l'étendue chargé disent l'éternel échange du dehors et du de- dans. Va-et-vient amoureux, imprégné et vital. Une chromatique enfiévrée parfois proche, dans ses sources profondes de Vuillard ou de Bonnard, voire des Fauves, il se sent proche d'un impressionniste incandescent ou d'un expressionnisme sensualité.

Un romantisme mental, latent et diffus, incante chaque œuvre. Couleur travaillée de l'intérieur, densifiée, et quasi pulvérisée. Avec des traces de cristal en extension qui partent se noyer dans la matière. L'art de Misha Sydorenko sacralise la féerie des paysages, la magie des apparences et les grands nus d'absolue frontalité. Il a l'obsession de la demeure humaine et de la peau habitée. L'impact humide de la femme s'illumine d'une douceur habitée, et la toile, comme inachevée et métamorphique, de- vient le poème immense, magique et secret, d'une vive présence partagée.
La peinture abstraite n'est pas très éloignée, quand la picturalité de sa toile se dissocie du sujet peint, obsessionnel et talismanique.

La densité de matière, travaillée à cœur, peut rappeler Eugène Leroy, et ses profondeurs chargées. L'art pratique au profond l'acte de vie, et fait le bonheur du voir. Le dessin, chez lui, ne sert que la peinture. Le graphisme s'abandonne et s'efface au pur impact chromatique, omniprésent et envoûté. Le corps peint, implosé plutôt qu'explosé, imprègne toute sa matière picturale, quand l'artiste projette sur ses écrans de vie l'immensité éclatée de nos traces vitales.
Christian NOORBERGER
Critique d'art. Revue "Art Absolument"

Contacts
Mail : fatiharmattan@hotmail.fr
Lieu / Adresse
Fonds de l'Ermitage - 23 rue Athime Rué Garches 92380
 
Plan adresse Exposition
Cliquer ici pour lancer dans Google Maps
 
Evénement proposé par lescribe | voir la version web
 
Envoyez cet événement à un ami
Jeudi 05 août
» soirées
» concerts
» expos
» théâtre
» festival
» salons
» autres/divers
» réductions/PASS
» gratuit
 
Autres dates :
Demain
Ce WE : vendredi 06 / Samedi 07
Choisir une date
Bonnes adresses
Recherche avancée
 
Changer de Ville / Région :
 

Le Parisien Etudiant

Agenda sortir - Guide des Métiers -
Résultats d'examens - Palmarès des Lycées -
Actualité étudiante
Contacts

 
Rechercher stage, alternance...