Le Parisien
AGENDA | Expos - Peintures

L'Âme des Villes - exposition de peinture- Jacqueline Chesta

Du Samedi 3 juin au 11 juin 2017
ATTENTION : événement terminé !

 
Lieu : ART ET SOCIÉTÉ PCF 75004 75004 Paris
Horaires : 13h-19h
Tarif : GRATUIT
L'artiste accueille elle-même les visiteurs. Le vernissage aura lieu le vendredi 2 juin à partir de 17h.
Jacqueline Chesta présentera ses œuvres récentes: collages à l'huile ou acrylique sur toile et aquarelles sur papier, sur le thème de l'Âme des Villes. Après avoir exploré le microcosme du métro et RER parisien, l'artiste s'est intéressé à la ville la nuit, ses cafés, ses monuments, dans une perspective colorée et en mouvement. Les voyageurs du métro sous forme de croquis remontent à la surface peupler ici et là les quartier reconnaissables de Paris.
"Dans une nouvelle série qui s'intitule l'Âme des Villes, une œuvre, intitulée Le Désordre des êtres est dans l'ordre des choses, est née après su'une demi douzaine d'autres aient cherché à dire le mouvement de la ville, par des collages de journaux déchirés, des écrits et des aphorismes. Interrogation sur l'hyper-connectivité, sur les individus, leur résilience, sur l'utilité du discours culturel comme issue à la vie contemporaine. Je mêle volontairement la technique du croquis spontané et celle des jus ou des aplats sur le quartier de la Bastille. Quel Paris voyons-nous, celui des touristes, qui achèteront une image de la Capitale, celui de Prévert, qui a dit Paris dans ses poèmes et ses aphorismes, le Paris d'Épinal ou le Paris défait? J'ai croqué les gens dessous Paris, dans le métro et le RER; au-dessus qu'en est-il?" Jacqueline Chesta

DEMARCHE Jacqueline CHESTA
"J'ai commencé à observer les gens quand j'étais comédienne et que je prenais le métro 6 à 7 fois par jour pour aller donner des cours d'anglais dans les entreprises. Je remarquais leurs travers. En fait aussi les miens. J'en ai fait un spectacle: Vous descendez à la prochaine?" que j'ai joué entre 1981 et 1985 plus de 450 fois au Festival d'Avignon, en province et à Paris. Il s'agissait de pointer des manies, des attitudes, des réactions aux situations de la vie de tous les jours. Plus tard après avoir repris la peinture, maîtrisé des techniques comme l'aquarelle, j'ai soudain eu besoin de dessiner les gens dans le métro sans comprendre que je recommençais le même processus. Cette fois il s'agissait de dominer une angoisse personnelle, qui me prenait dans les transports et de m'interroger instinctivement sur la capacité de résistance de l'individu au carcan imposé par la société urbaine. C'est aussi une histoire personnelle et familiale à dompter par le dessin sur le vif en urgence. Cela dure depuis 10 ans (2006). Je sais mieux ce que je recherche aujourd'hui, une sorte d'ancrage dans la société, en explorant la relation entre l'individu et la communauté, dans les situations de la vie. Et c'est bien la vie qui m'importe. J'explore donc aujourd'hui le mouvement des hommes dans la lumière et la ville, comme scènes ou décors de nos vies, drôles ou tragiques. Malgré moi certaines œuvres sont teintes d'humour, on ne se refait pas. "
Diptyque 003
Dans la série Croquis sur toile, cette œuvre peinte en 2008 est représentative de la démarche. je croquais dans la ligne B et le métro. J'ai des dizaines de carnets de croquis, dans lesquels j'ai puisé pour peindre ces toiles sur les gens dans le métro.
Formée au dessin et modèle vivant, à l'Ecole Publique de la Place des Vosges, à Paris, et diplômée de Science-po et de Paris IV Sorbonne en anglais, Jacqueline Chesta mène en parallèle deux carrières dans le journalisme et le théâtre, avant de revenir aux arts plastiques. Elle vit longtemps à Bagneux où elle partage toujours aujourd'hui un atelier avec l'association Bagn'Arts, 10 avenue Victor Hugo, grâce à la ville de Bagneux.
C'est dans l'Atelier de Jean Louis Morelle, de 1992 à 2002, qu'elle développe une pratique fluide de toutes les techniques de l'aquarelle. Elle étudie le thème du désordre, natures mortes surprises, non installées. Et recherche, dès 2001, l'atmosphère des bistros parisiens d'hier et d'aujourd'hui à l'aquarelle puis à l'huile. En 2004, elle aborde le thème de la danse et des guinguettes.
En 2006, elle commence à noircir des carnets de croquis au stylo pinceau dans le RER et le métro. Ainsi naît la série des peintures sur toile de lin brut : Croquis sur Toile. Toujours explorée aujourd'hui. En mai 2010, une sélection de 36 croquis, préfacée par Pascal Odille, expert en art contemporain, sort sous le titre La Ligne B. En mars 2012, Elle présente ses croquis sur toile dans l'exposition Paris Dessus Dessous en duo avec Amadou Gaye, photographe et comédien, à la Médiathèque de Fontenay-aux-Roses, ville où elle réside.
Avec CroquenRame, en juin 2014 à la Mairie du 7ème, elle met en scène la vie quotidienne des parisiens à partir de ses dessins pris sur le vif au stylo pinceau. La couleur désormais l'emporte. À travers des personnages vigoureusement dessinés, Jacqueline Chesta magnifie la routine de tous les jours en mettant l'accent sur les individus. Sur un fond de toile de lin brut les personnages se détachent vivement, éclats de chair colorée dans les rames. Membre du collectif Delignesenligne, l'artiste continue de croquer dans le RER B et le métro. Un ouvrage de 336 pages paraît chez Eyrolles en octobre 2015 grâce aux contributions de 75 croqueurs de métro, dont elle fait partie. Les croqueurs exposent en 2016 De lignes en ligne, l'art discret du croquis de métro, dans les locaux de la RATP, rue de Bercy : un mur de croquis avec écrans vidéo pendant tout l'été.
Depuis 2012, elle explore deux nouvelles pistes sur les thèmes de la lumière, du mouvement et de la ville. Jaillissent alors les huiles sur tissus d'ameublement rapportés de Louisiane , puis les collages de textes sous les vues de Paris en jus d'huile. L'occasion de faire chanter littérature et peinture, écriture, musique et mouvement. Et de se poser la question de la place de l'homme dans son environnement.

Membre du marché des Artistes de Montparnasse, boulevard Edgar Quinet, Jacqueline Chesta expose régulièrement depuis 1996. Ses œuvres ont été de nombreuses fois primées et achetées par des collectionneurs de tous les pays : Etats Unis, Japon, Italie, Allemagne, Grande Bretagne, Australie, Grand Duché du Luxembourg….

Contacts
Mail : jacqueline.chesta@sfr.fr
Adresse:
ART ET SOCIÉTÉ PCF 75004 - 19 rue du Pont Louis-Philippe Paris 75004
 
plan adresse L'Âme des Villes - exposition de peinture- Jacqueline Chesta
Cliquer ici pour lancer dans Google Maps
 
Evénement proposé par Tatjac | voir la version web
 
Envoyez cet événement à un ami
Dimanche 20 août
» soirées
» concerts
» expos
» théâtre
» festival
» salons
» autres/divers
» réductions/PASS
» gratuit
 
Autres dates :
Demain
Ce WE : vendredi 25 / Samedi 26
Choisir une date
Bonnes adresses
Recherche avancée
 
Changer de Ville / Région :
 

Le Parisien Etudiant :
Agenda sortir - Guide des Métiers - Palmarès des Lycées - Actualité
Contacts
 
Les applis tip top du Parisien
© Le Parisien Site complet Nos applis